Partenariat immobilier UIAFFIF/ OPES OLDING

Partenariat immobilier UIAFFIF/ OPES OLDING

Les premières maisons livrées dès fin 2019

D’un simple projet, la partenariat entre l’Union Interfederale des Associations Féminines des Femmes Ivoiriennes de France(UIAFFIF) et OPES OLDING a abouti à la signature d’un protocole d’accord entre les deux structures, le 30 janvier 2019 à Abidjan. Et les premières maisons issues de cet idylle seront livrées fin 2019.

Lentement mais sûrement, le rêve des Ivoiriennes de France, membres de l’Union Interfederale des Associations des Femmes Ivoiriennes de France (UIAFFIF) d’avoir un pied à terre en Côte d’Ivoire, est en train de devenir réalité. À preuve, la présidente de l’UIAFFIF, Carole Sanni, et une forte délégation ont séjourné récemment à Abidjan, Côte d’Ivoire. Où l’union a matérialisé son partenariat avec OPES OLDING par la signature d’un protocole d’accord le 30 janvier 2019 dernier.
Après un long moment de négociation, le PDG d’OPES OLDING, Siriki Sangaré, a fini par être convaincu par les argumentations de la première responsable des Ivoiriennes de France. Il a donc placé son entière confiance en elle en engageant sa société avec son union. En raison du sérieux et de l’opiniâtreté de Carole Sanni.
OPES OLDING et l’UIAFFIF ont donc convenu de la construction de cinq cents (500) maisons au profit des Ivoiriennes de France. Des logements allant de 3 à 4 pièces et coûtant respectivement 15 millions et 20 millions cfa. Et payables sur une période de 10 à 15 ans selon les possibilités des potentiels acquéreurs. À raison de 200 euros( 130.000 frs cfa) mensuellement. Sur les 500 maisons à pouvoir, 250 sont déjà pourvues par des membres de l’Union. ” Les premières inscrites seront les premières à être servies. Et dès qu’on atteint le quota des 500 femmes, on arrête la liste. Le promoteur ne veut pas aller au de-là”, prévient la présidente, Sanni Carole.
Géographiquement la cité immobilière de l’UIAFFIF est situé sur la route de Bingerville, non loin de l’hôpital “Mères-enfants”.

COMMENT PAYER?
Pour éviter aux responsables de l’union de se creuser les méninges toutes les fins de mois pour le paiement des 200 euros, l’apport des femmes, un compte sequestre sera ouvert au nom de l’UIAFFIF sur lequel les versements seront effectués. Lequel compte sera logé dans une banque ivoirienne à Paris où toutes les femmes engagées dans l’opération seront obligées d’ouvrir un compte. ” C’est pour nous faciliter la tâche. Parce qu’il ne sera pas évident que nous ayions les RIB de toutes femmes tous les mois pour le paiement des 200 euros”, précise la présidente.

DE LA RÉALISATION

L’UIAFFIF ne va engager aucun frais dans la construction des 500 logements. La société OPES OLDING s’est engagée à réaliser les travaux avec l’apport financier, matériel et logistique de ses propres partenaires. Cependant, toutes modifications apportées au plan initial va engendrer des frais que devront endosser les futurs propriétaires. Les prix des maisons sont calculés en francs CFA, sont hors taxe et hors notarié.
Selon le protocole d’accord qui lie les deux structures, le promoteur vend les maisons à l’UIAFFIF qui, à son tour, les livre à ses membres. Avant la livraison, les “maisons-témoins” de chaque type seront d’abord visitées et approuvées par l’UIAFFIF.
Cette opération s’est réalisée avec l’accord préalable du ministère de la Construction et du Logement et l’aval primordial de la Primature.
T.K

No Comments

Post A Comment